Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 20:30

http://www.decitre.fr/gi/12/9782354060312FS.gifEn voilà un ouvrage avantgardiste, à la croisée des genres et des mondes, en deux mots comme en mille : un ouvrage essentiel !

Tellement essentiel que tous bons bibliophiles qui se respecte devraient avoir caché, au sein de leur bibliothèque !

 

Jugez plutôt : le livre des snobs propose une vision satirique et sans concession de la société, une lecture pleine de sens et d'humour accompagnée d'un zeste d'ironie et d'une pincé d'insolence !

 

William "makepeace" Thackeray, en chroniqueur qu'il était, livre différents portraits de "snobs", du snob royal au snob des clubs, en passant en revue l'ensemble des "snobs" tel que l'on peut les croiser.

 

Un livre d'une incroyable modernité, qui permet de relativiser très largement le "progrès" tel que définit par nos grands penseurs contemporains.

 

En effet, cet ouvrage, compilation de chroniques parues dans le magazine Punch entre 1846 et 1847 (pas d'erreurs dans les dates), est tout simplement remarquable tant dans sa forme que dans le fond !

 

Des jeux de mots qui font mouche à chaque fois, des références à chaque ligne, un art consommé de la bonne tournure et de l'ironie, insolence garantie à chaque page ! Du bonheur !

 

Une comparaison contemporaine : A mi - chemin entre Porte et Guillon, William Thackeray est le fondateur d'une lignée d'humoriste sans concession, où le rire devient exutoire, arme et bouclier.

 

Je ne vous connaissez pas Mr William Makepeace Thackeray. Maintenant que le mal est réparé, je peux vous le dire : je vous apprécie ! Puisse ce petit post contribuer à vous rendre la place que vous méritez de droit, à la gauche de Coluche et la droite de Desproges, brillant de mille feux au firmament d'un genre en décrépitude : l'humour intelligent !

Partager cet article

Repost 0
Published by MrLeroux - dans Le coin du libraire
commenter cet article

commentaires

misspetitspieds 03/01/2011 21:28


quelle flamme! je crois que je ne vais pas tarder à le subtiliser...